Le salon spirit invite Sophie Darel

Près de Poitier, dans la commune de Ligugé au centre ouest de la France s’est tenu récemment le salon Spirit, un événement qui a réuni un grand nombre de professionnels du secteur de la voyance, de la méditation et de la médiumnité. Cet événement, qui a eu lieu au sein du château de la motte en Poitou, proposait pendant deux jours des stands, des ateliers, des conférences ainsi que des séances privées et publiques de médiumnité. Les organisateurs de l’événement ont également invité la célèbre présentatrice de télévision Sophie Darel qui présentait dans les années 1970 et 1980 de nombreuses émissions, notamment avec l’animateur Guy Lux. Sophie Darel a ainsi été la marraine de ce salon de la voyance et a même animé une conférence avec le moine tibétain Jigmé Thrinlé Gyatso et le père Patrice Gourrier sur le thème de la méditation en tant que mode ou nécessité.

La voyance à distance

De nombreux événements ont lieu chaque année sur le thème de la voyance en France. Cependant, ils ne sont pas accessibles à tous. En effet, si vous ne résidez pas dans la ville où se déroule l’événement, vous devrez alors vous déplacer et faire parfois de nombreux kilomètres pour pouvoir y assister. Il faut également pouvoir être disponible les jours où ont lieu ces événements, ce qui n’est pas toujours possible. Si vous êtes dans ce cas, il existe d’autres solutions qui vous permettront d’assister à des séances de voyance à distance. C’est notamment le cas de la voyance gratuite ou du tarot divinatoire sur internet, des activités qui sont facilement accessibles à partir d’un ordinateur ou d’un Smartphone. La voyance par telephone est également une autre solution intéressante bien que celle-ci s’avère généralement payante.

Régime : Les règles à respecter pour tenir sur le long-terme

Commencer un régime est plutôt facile car l’on démarre souvent avec une bonne motivation. Mais tenir sur le long terme est souvent beaucoup plus compliqué et il est facile de revenir à de mauvaises habitudes alimentaires au bout de quelques semaines, voire de quelques jours. Pour vous aider à perdre du poids et à conserver votre motivation sur la durée, voici quelques conseils de base.

Choisir le bon régime

Il faut tout d’abord choisir le bon régime pour mettre toutes les chances de son côté. Il est par exemple inutile de commencer un régime beaucoup trop difficile que vous ne pourrez pas tenir sur le long terme. Privilégiez plutôt des régimes équilibrés qui vous permettront de consommer suffisamment de nourriture pour ne pas ressentir la faim, tout en vous permettant de manger des aliments variés. À ce titre, vous pouvez par exemple vous tourner vers le programme minceur Herbalife qui consiste à faire un repas normal par jour et à remplacer l’un des trois repas journaliers par des compléments alimentaires. Herbalife vous permettra également d’être suivi par un coach qui aura été formé pour pouvoir devenir distributeur Herbalife, ce qui vous permettra de garder votre motivation !

Bannir les mauvaises habitudes

Peu importe le régime que vous allez choisir, il est toujours important de modifier les mauvaises habitudes que vous avez pris au cours des années. Commencez par exemple par éviter de manger devant votre télévision car cela vous empêche de vous concentrer sur les quantités et la qualité des aliments que vous consommez. Accompagnez également votre régime par une activité sportive qui vous permettra non seulement de vous motiver mais qui vous fera également perdre plus rapidement vos kilos superflus.

S’autoriser des écarts

Pensez enfin à vous faire plaisir de temps en temps, en faisant quelques écarts à votre régime. En effet, si vous vous imposez un régime beaucoup trop strict, vous ressentirez de la privation, et vous aurez ainsi du mal à étaler vos efforts à long terme. Autorisez-vous par exemple un écart ou deux le weekend, en mangeant un aliment que vous adorez. Bien entendu, vous devrez rester raisonnable et ne pas courir au McDonald tous les weekends !

L’indice Nikkei remonte malgré un contexte difficile

La bourse de Tokyo a rebondi vendredi dernier grâce à ses valeurs bancaires et immobilières mais également en raison de spéculations concernant des mesures de soutien à la croissance que pourrait formuler l’institution à partir du mois d’octobre. Ainsi, l’indice japonais a gagné dans la journée de vendredi 308 points pour arriver à 17 880,51 points, l’indice prenant dans la semaine plus de 1,1 %.

Haruhiko Kuroda, le président de la Banque centrale du Japon, a eu l’occasion de rencontrer le premier ministre du pays pour s’entretenir avec lui sur la baisse des prix de la consommation depuis que la Banque centrale du Japon avait récemment lancé son programme d’assouplissement quantitatif il y a deux ans. Cette rencontre a donc nourri les rumeurs d’une intervention de la Banque centrale du Japon dont la prochaine réunion doit se tenir en octobre. Parallèlement, le gouvernement a revu à la baisse ses prévisions économiques pour le pays étant donné la conjoncture actuelle de l’économie mondiale, à travers le cas de la Chine mais aussi la question des taux d’intérêt aux États-Unis.

L’indice Nikkei a aussi pu profiter d’une augmentation des valeurs immobilières comme par exemple la hausse de 5 % de l’entreprise Sumitomo Trust. Les groupes automobiles cotés à la bourse de Tokyo n’ont pas encore été impactés par le scandale du constructeur automobile Volkswagen mais tous les investisseurs sont très attentifs à l’évolution de la situation et notamment de la réaction des marchés européens concernant ce dossier très sensible. Comme c’est le cas actuellement aux États-Unis, les banques centrales ont toujours à travers leurs décisions un impact prépondérant sur l’évolution des marchés, non seulement au moment de l’annonce mais également sur plusieurs mois. Il faut donc être particulièrement attentif à tout ce qui relève des décisions de ces institutions avant de faire un placement financier.

7ème mois de décollecte consécutif pour le LEP

Depuis 2014, près de 3,3 millions de foyers supplémentaires pourraient souscrire un LEP. En effet, le Livret d’Epargne Populaire est caractérisé par des conditions d’accès qui se basent sur le revenu fiscal de référence du contribuable. Il y a un an et demi, le gouvernement a réformé ce produit d’épargne dans le but d’en élargir l’accès. Auparavant, c’était l’impôt réglé qui était pris en compte comme critères d’accès.

Mais depuis cette réforme, le LEP n’a pas remporté le succès escompté, en subissant une très forte décollecte de 2,8 milliards d’euros. Concernant l’année 2015, il a enregistré une décollecte de 1 milliard d’euros entre les mois de janvier et juillet.

Une rémunération pourtant intéressante

La raison de ce désintérêt envers le LEP réside probablement dans la mauvaise image dont font preuves les livrets bancaires, notamment le livret A, en raison de leur faible rémunération. Le taux du LEP a d’ailleurs lui aussi baissé de 0,5 point depuis le mois d’août. Cependant, sa rémunération reste bien au-dessus de celle du livret A étant donnée qu’elle est fixée à 1,25% net, pour un plafond de 7700€. À l’heure actuelle, il s’agit du livret d’épargne qui affiche le meilleur rendement.

Toutefois, si vous êtes à la recherche de la meilleure epargne, étudiez bien les offres des banques virtuelles. Ces dernières sont généralement celles qui proposent les meilleur placement. Si vous décidez par exemple d’ouvrir un compte Hello Bank ou BforBank, vous bénéficierez d’une rémunération