7ème mois de décollecte consécutif pour le LEP

Depuis 2014, près de 3,3 millions de foyers supplémentaires pourraient souscrire un LEP. En effet, le Livret d’Epargne Populaire est caractérisé par des conditions d’accès qui se basent sur le revenu fiscal de référence du contribuable. Il y a un an et demi, le gouvernement a réformé ce produit d’épargne dans le but d’en élargir l’accès. Auparavant, c’était l’impôt réglé qui était pris en compte comme critères d’accès.

Mais depuis cette réforme, le LEP n’a pas remporté le succès escompté, en subissant une très forte décollecte de 2,8 milliards d’euros. Concernant l’année 2015, il a enregistré une décollecte de 1 milliard d’euros entre les mois de janvier et juillet.

Une rémunération pourtant intéressante

La raison de ce désintérêt envers le LEP réside probablement dans la mauvaise image dont font preuves les livrets bancaires, notamment le livret A, en raison de leur faible rémunération. Le taux du LEP a d’ailleurs lui aussi baissé de 0,5 point depuis le mois d’août. Cependant, sa rémunération reste bien au-dessus de celle du livret A étant donnée qu’elle est fixée à 1,25% net, pour un plafond de 7700€. À l’heure actuelle, il s’agit du livret d’épargne qui affiche le meilleur rendement.

Toutefois, si vous êtes à la recherche de la meilleure epargne, étudiez bien les offres des banques virtuelles. Ces dernières sont généralement celles qui proposent les meilleur placement. Si vous décidez par exemple d’ouvrir un compte Hello Bank ou BforBank, vous bénéficierez d’une rémunération